Randonnée pédestre La Pêche à Grandrieu randonnée équestre A faire aux alentours Ski
Animations estivales Loisirs enfants Foires & marchés
Hôtels Campings Chambres d'hôtes Meublés & Gîtes
Restaurants Auberges
Loisirs & visites
La flore en Margeride La chapelle St Méen L'église de Grandrieu Le pont Romain Le Château de Condres
Le col des 3 soeurs La bête du Gévaudan Le bouffadou
Les Producteurs fermiers

La légende de la bête du Gévaudan


Qu’était la "Bête du Gévaudan ", ce redoutable monstre " qui mangeait le monde " : Homme ou Loup ?
La question reste sans réponse...

C’est en 1764, que cette Bête " farouche et extraordinaire " commença ses brigandages dans la forêt de Mercoire, non loin de Langogne.

On dit qu’elle dévora des enfants et y égorgea de jeunes bergères.

La Bête allait de village en village, en Margeride, en continuant ses carnages.

Cette Bête, selon certains, a la tête large et grosse comme celle d’un veau terminée en museau de lévrier, le poil rougeâtre, rayé de noir sur le dos, elle court en bondissant.


Pour d’autres, elle a la taille d’un taureau d’un an et elle se redresse sur ses deux jambes de derrière, "badine " de ses pattes de devant, elle a des yeux de loup " étincelants de feu et de rage ". Des battues furent organisées ; on vit la Bête, mais les balles ne semblaient pas l’atteindre, ni la blesser.

Malgré les récompenses promises, la Bête était encore là en 1767, dévorant les enfants, bergers des troupeaux. Ils étaient bien courageux ces enfants et si par malheur, la Bête surgissait, c’est de leurs bâtons renforcés d’une baïonnette ou d’une lame bien acérée, que les plus audacieux défendaient âprement leur vie et celle des moins téméraires et des plus jeunes de leurs compagnons.

Le 19 juin 1767, enfin l’animal fût tué par Jean Chastel, et on en fit la description suivante : 32 pouces de haut, 3 pieds 7 pouces de circonférence, 130 livres, 40 dents

La Bête avait fait plus d’une centaine de victimes.

Depuis plus de 200 ans, malgré toutes les études effectuées, la nature de a Bête du Gévaudan est restée l’une des plus célèbres énigmes.

               Loup ou pas Loup ?

               Mais savez-vous qu’un loup fut tué en 1951, près de Grandrieu à Mararèches par les
               frères Brunel….

               Alors soyez vigilants en vous promenant !

              Et si vous voulez en savoir davantage sur les loups, visitez le parc à loups à Ste
              Lucie, entre Aumont et Marvejols.

Syndicat d'Initiative du canton de Grandrieu - Place du Foirail - 48600 - 04 66 46 34 51